06 octobre 2008

Projet de murale / Lettre au Ministre

La composition chimique des antidépresseurs est semblable à celle des drogues dures (cocaïne, héroïne etc) et ils agissent sur le système nerveux central en modifiant l’humeur et la conscience…

Il y a eu de nombreuses mises en gardes de la part des agences de santé sanitaires dans le monde précisant que les antidépresseurs peuvent « provoquer des effets indésirables sévères de type agitation couplés à des actes d'automutilation ou à des comportements agressifs à l'égard d'autrui » et comporter « un risque accru d'idées et de comportements suicidaires » (Santé Canada)   (AFSSAPS-France)   (FDA-États-Unis)

Santé-Canada a émis notamment une mise en garde concernant le Ritalin et les autres médicaments pour soigner le trouble d’hyperactivité (THADA) précisant qu’ils peuvent provoquer des « effets indésirables d’ordre psychiatrique » et des « troubles mentaux »  (Avis-Ritalin)

En 1991, la FDA aux États-unis a tenu une commission d’enquête où 161 personnes ont témoigné de l’enfer qu’elles ont vécu à cause de ces substances (Extrait). Suite à cette commission, la FDA a obligé les fabricants à apposer une étiquette sur les boîtes (black box warning) informant les consommateurs que « ces médicaments peuvent causer des pensées et des actions suicidaires chez les enfants et les adolescents. » (Black box Warning)

Des milliers de cas ont étés répertoriés dans le monde (SSRI Stories), et les preuves s’accumulent que ces substances sont à l’origine de milliers de cas de violence et de suicides notamment les tueries dans les écoles. (Reportage)

Dans l’affaire du Zyprexa, la compagnie Eli Lilly vient d’être reconnue COUPABLE et condamnée à payer 1,4 milliard de dollars. Elle est accusée d’avoir cherché à tromper les médecins et les patients en les encourageant à prescrire ce médicament  de façon off-label (non approuvée). Elle est reconnue coupable d’avoir délibérément occulté les effets secondaires de ce médicament, pourtant connus depuis les essais cliniques !  (Videos - Atypical Antipsychotics)

Étant donné les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre les drogues, il est incompréhensible et inacceptable que celui-ci banalise l’utilisation des psychotropes en obligeant par exemple les gens à prendre un antidépresseur pour obtenir un congé de maladie !

Nous demandons que le gouvernement prenne les mesures nécessaires pour remédier à la situation et que soit ordonnée la tenue d’une enquête publique.

http://antidepresseurs.canalblog.com/

Posté par naolie à 21:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Projet de murale / Lettre au Ministre

    Pour mon papa !

    Bonjour , je me permet juste de pousser un enorme coup de geule envers ce cachet , qui pour moi n'es qu'une saleté qu'on nous donne a tour de bras , sous pretexte comerciale . En effet pour vécu , pour papa ! un homme très respectable , maire , travailleur , très aimant , n'ayant aucuns soucis depressif , rentre a l'hopital pour un examen du a une douleur a la jambes !!!! Résultat il en sort avec un traitament au deroxat ..........(sans avoir un psi ) !! bref il commence son traitement faisant confiance au gastroanterologue qui lui a prescrit .Résultat ! 4 jours de prises du medicaments et mon pere c'est SUCIDER !! je sais pas si vous vous rendez conte des effets secondaires que produise se mediaments !!!!!! c'est honteux !! quand on vois aux USA toutes les plaintes deposée des familles de sucidés du a ce traitement cela fait peur !!!!!! aujourd hui tout c que je sais , c'est que j'ai perdu mon père qui allais très bien !! c 'est honteux et je ne peux croire que cela puisse encore arriver !! Il faudrait tout simplement supprimer ces cachets ou alors effectuer un réel suivis avec hospitalisation lors du traitement.

    Posté par choukine, 11 janvier 2011 à 21:23 | | Répondre
Nouveau commentaire